Corbeaux et sorcières au Muséum de Toulouse

6 septembre 2021


Hello tout le monde ! 

J'ai un peu disparu d'internet ces derniers temps, car je finalisais les textes d'un bouquin, avec ma collègue Anne-Cécile, avec qui on a concocté le cycle des Désenchantés, une série de conférences qui mêle zoologie et botanique, à partir de grands classiques des films d'animation. Il y a encore pas mal de boulot, mais j'espère pouvoir vous en dire plus, bientôt !

Par ailleurs, cet été, j'ai aussi rédigé un article sur les corbeaux et les sorcières pour le site du Muséum de Toulouse, en lien avec leur exposition sur la magie et la sorcellerie ! Une expo que j'ai d'ailleurs eu la chance de visiter en mars, en comité très réduit (il faut que je prenne le temps de vous en  faire un article !). 

Et quel meilleur animal pour évoquer les sorcières, que nos amis corbacs ? 


Je vous invite à aller lire l'article directement sur le site du Muséum : c'est ici


J'ai repris quelques éléments que j'avais utilisé pour créer la conférence donnée lors du colloque d'Arras sur les corbeaux dans la fantasy contemporaine, dont vous pouvez également retrouver une version rédigée ici. Mais j'ai aussi pris soin d'ajouter quelques nouvelles notions, que ce soit en matière de Pop Culture (en intégrant le corbeau Stolas que l'on aperçoit dans la série Les nouvelles aventures de Sabrina et la méchante reine Ravenna du film Blanche-neige et le chasseur) ou de science, en ajoutant certaines études sur le comportement des grands corbeaux juvéniles, par exemple.

Bon, le film est objectivement raté mais la prestation de Charlize Theron ainsi que ses costumes (tous ornés de plumes et crânes d'oiseaux) valent le coup d'oeil

Pour l'occasion, j'ai également repris mes feutres pour illustrer trois sorcières issues des studios Disney. Chacune d'elle entretient une relation bien particulière avec "leur" corbeau. Je détaille tout ça dans l'article.

Les reconnaissez-vous toutes les trois ? 

Les voici, une fois passées sous mes crayons ! 

La méchante reine, transformée en sorcière dans Blanche-Neige et les sept nains (1937)

Maléfique, la plus badass des sorcières, dans La Belle au Bois Dormant (1959)

La "sculptrice sur bois", sans nom, aux activités magiques, issue du film Rebelle (2012)

Et la frise, telle qu'elle a été crée pour être vue d'une seule pièce :


Et, pour finir, voici, en supplément, les esquisses avant la mise en couleur.






J'espère que l'article vous plaira ! N'hésitez pas à me donner votre avis.

Bonne lecture et à bientôt.

Crôa !


 Pour aller plus loin :

L'article "Oiseaux de Malheur" sur le site du muséum de Toulouse.

L'article "Noires ailes, noires nouvelles, représentation plurielle dans la fantasy contemporaine", paru dans la revu Fantasy Art and studies, dédiée aux animaux fabuleux et parue à l'automne 2020.

L'intégralité du numéro de la revue est d'ailleur accessible gratuitement en ligne ici.

La conférence correspondante filmée à l'université d'Arras lors du colloque "Représentations animales dans les mondes imaginaires" (à partir de 3h20min).

L'émission radio du nid de pie, entièrement consacrée aux corvidés et enregistrée avec Véronique Bialoskorski, présidente de l'association Ladel




Babillages:

Soyez bavard comme une pie